La Mandragore plaintive, les éditions rôlistiques.

 

En général, les auteurs ont une page « auteur ».

Il faut pour cela se considérer comme un « auteur » c’est un terme pompeux qui ne veut pas dire grand-chose.

« Auteur » est le qualificatif d’homme de lettres, l’est-on forcément parce que l’on écrit ?

 

On écrit, alors on est un « écrivain ».

Dans le langage courant un « écrivain » n’est pas quelqu’un  qui « écrit » mais plutôt quelqu’un qui se fait éditer ! (et de préférence à compte d’éditeur)

 

Alors me voilà avec un site d’auteur qui n’en est pas un, avec un nom de « maison d’édition » qui n’en est pas une.

Finalement ne voulant pas avoir un site d’auteur avec mon nom en grand (moi qui ai du mal à me vendre ou juste parler de moi) j’utilise alors un concept, un logo qui représente mon travail.

 

La Mandragore plaintive est donc un site qui présente mes écrits, mais qui pourrait s’ouvrir à d’autres « auteurs » et ferait de cette non-maison d’édition une sorte de coopérative littéraire proche d’une….maison d’édition.

 

(Pour ce sujet de philo, vous avez deux heures…)

Présentation des projets.

Document gratuit

© 2019 La Mandragore plaintive. All rights reserved

  • facebook
  • Pinterest social Icône
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now